2e journée de l'Africa Cyber Security Conference 2018: Les femmes au cœur de la technologie

Cette journée a accueillie le parrain de cet évent le Ministre de l’économie numérique et de la poste ivoirienne M. Isaac Dé ainsi que ses homologues de la Guinée et du Bénin. Le temps fort de cette journée était la conférence féminine "African Women 4 Tech".

Les femmes sont la plupart du temps mises en marge du developpement technologique en Afrique. C'est en ce sens qu'a été organisé le panel "Africa Women 4 Tech" pour icinter les femmes à embrasser le secteur technologique.

Le "Africa Women 4 Tech" a eu lieu grâce à des femmes inspirantes telles que Fatoumata Bâ la fondatrice de Jumia, Fatim Cissé CEO de Dux, Remy-Delphine Boutang créatrice de la journée de la femme digitale, Aurélie Zoumarou Ministre de l'économie numérique du Bénin ainsi que la modératrice Hernnane Ferdjani journaliste à africanews.

Pour elles, les femmes africaines sont des piliers de l'économie numérique car elles peuvent faire la différence.

"Nous ne pouvons pas fermer les yeux parce qu'il est important d'intensifier les efforts pour inviter les femmes à s'investir dans le développement numérique et les filières technologiques"déclare Aurélie Zoumarou, la ministre du Bénin. 

Il n'existe aucune barrière qui empêche d'entreprendre hormis celles que l'on se fixe sur le développement psychologique et social. 

Pour Fatim Cissé, "Tout commence par la base et la base c'est de donner le même niveau d'éducation aux filles et aux garçons." Pour ainsi dire que les filles peuvent avoir une valeur ajoutée beaucoup plus grande que celle de trouver un mari.

Empêcher une femme de se lancer dans la technologie, exclu la capacité humaine et intellectuelle à résoudre les problèmes. 

Delphine-Remy Boutang n'a pas manqué de citer cette phrase qui lui a marqué l'esprit  "Entreprendre en tant qu'une femme c'est possible, il faut se déplacer. Entreprendre en tant qu'une femme africaine c'est possible, il faut se surpasser."

L'ambassade des USA en Côte d'Ivoire a à cet effet mis en place un programme qui participe au développement inclusif de la femme en faisant partir chaque année des étudiantes et des personnalités aux Etats-Unis. 

Et nous avons eu l'occasion d'écouter le témoignage des jeunes filles du Lycée Sainte Marie que l'ambassade accompagne. 

Après leurs belles interventions, ces femmes vaillantes n'ont pas oublié de laisser un message aux jeunes filles.

-Fatoumata Bâ: "Forme-toi, saisis les opportunités, et si tu n'en trouves pas crée-les"

-Fatim Cissé: "Au lieu d'attendre qu'on te cède une place, construit ta propre table".

Parce que la jeune fille peut participer de manière efficiente au développement numérique, il faut lui donner la chance d'avoir envie d'aimer et d'innover. 

Et les femmes d'African Women 4 Tech ont décidé de remettre le trophée (une sculpture de Valérie Oka) de la femme digitale de l'année à Aurélie Zoumarou, la ministre du Bénin. Un trophée remis par la Wonder Woman Edith Brou, celle qui a eu l'idée de mettre en place ce panel. 

Il est essentiel que vous retenez une chose:" Le numérique est une formidable opportunité pour les femmes".

Jocelyne Kouakou

Crédit Photo: Yohan Sidick

Likez cet article sur Facebook