Entertainment

Voici la liste des maquis et boites de nuit qui ont mis le feu à Abidjan

Certains d'iront qu'il y a une grande différence entre la Côte d'Ivoire d'avant et celle aujourd’hui. Selon eux, avant il y avait la joie, la vie était moins chère et on s'amusait énormément. Ainsi nous avons fait une liste de maquis et boite de nuit qui ont mis le feu à Abidjan en fonction des communes. Un peu de respect pour les gens qui ont vécu.


1- Yopougon la joie

- Roland Garos ( toît rouge)

- Shangaî ( rue princesse)

- Éclat d'acier (Niangon Sopim)

- Monde Arabe ( Yopougon complexe)

- Stade de France yop (toit rouge)

- Chez Baz à niangon sud, État Major à Niangon à gauche dans les années 97- 98 fin 90

 - Crystal Night club Treichville

- Le Compressor, juste derrière le complexe sportif de yop selmer

 -Ministère de la joie (Rue princesse) 

 - Café Cacao yop à la rue princesse les années 2000 etc...

 - Cyclone bar rue princesse

 - Le klignankou( yopougon)

 - La drogbacité (Sicogi)

 - Le Golgotha à la rue princesse 

- Boulevard des stars (Yopougon)

- Nouvelle écriture rue princesse (dj debordeaux) 

- Champ élysé sideci( jo le magicien )

- La primature ( Rue Princesse)

 

2- Treichville

- Whisky a gogo (Arras)

-Gargamelle (Arras)

3- Abobo

NPA Abobo non loin de la cie

- Janik  Bar,

- Boulmich

- Savage

- 225 (Abobo Dokui)

- La pyramide à abobo situé à belleville

- Le Diarra à abobo près de la cité policière

3- 2 Plateaux

Bleue marine

4- Marcory

- La Cour des grands

-G2 (Sicogi)

Alors les buzzynautes, citez les maquis ou bar qui ont fait mal abidjan et localisez-les.

Likez cet article sur Facebook  

Plus de buzz